Archives pour la catégorie Centre d’art

No Man’s Time

Villa Arson, centre national d’art contemporain, Nice,
6 juillet-30 septembre 1991

Commissaire général : Christian Bernard.
Commissaire de l’exposition : Éric Troncy.

Catalogue :

No Man’s Time, Nice, Villa Arson, 1991.
Textes de Christian Bernard, Nicolas Bourriaud, Sylvie Froux, Jean-Yves Jouannais, Éric Troncy.

Citation :

« No Man’s Time n’est pas fondée sur un concept ni basée sur un projet théorique précis. Cette exposition n’entend rien prouver, ni dénoncer. Ce n’est ni un pari sur l’avenir ni une synthèse de l’actualité. No Man’s Time est un spectacle. »
(Éric Troncy, Flash Art, n° 161, novembre-décembre 1991.)

Le Désenchantement du monde

Villa Arson, Nice,
7 juillet-30 septembre 1990.

Commissaire : Christian Bernard.

Artistes :

Judith Batolani et Claude Caillol, Buchal & Clavel, Clegg & Guttmann, Peter Fischli et David Weiss, Georg Herold, Mike Kelley, Jon Kessler, Martin Kippenberger, Meuser, Joachim Mogarra, Harald F. Müller, a.r. penk, Peter Weibel, Heimo Zobernig.

French Kiss

Halle Sud, Genève
3 mai-17 juin 1990
(Directrice : Renate Cornu)

Commissaire : Éric Troncy

Artistes :

Pierre Bismuth, Maris Bourget, Laurent Faulon, Dominique Gonzalez-Foerster, Pierre Huyghe, Bernard Joisten, Pierre Joseph, Stéphane Lallemand, Claude Lévêque, Philippe Parreno, Philipe Perrin, Valérie Pigato, Xavier Veilhan.

Catalogue :

French Kiss, Genève, Halle Sud, 1990.

Ozone « Vers une écologie du regard »

Un projet de Dominique Gonzalez-Foerster, Bernard Joisten, Pierre Joseph, Philippe Parreno.

APAC, centre d’art contemporain, Nevers
14 octobre-16 décembre 1989

Bestiarium. jardin théâtre

Bernard Bazile, Glenn Branca, James Coleman, Irene Fortuyn/O’Brien, Ludger Gerdes, Dan Graham, Rodney Graham, Marin Kasimir, Christian-Philipp Muller, Juan Munoz, Hermann Pitz, Rüdiger Schöttle, Alain Séchas, Jeff Wall.

Commissaire : Chris Dercon
Exposition conçue à partir d’un texte poétique de Rüdiger Schöttle

  • PS1, New York
    janvier 1989
  • Le Confort Moderne, Poitiers
    29 septembre-9 décembre 1989.
  • Casino des expositions, Séville
    juin 1989

Coquet, lumineux, meublé

Expositions témoins du Frac Midi-Pyrénées au Centre culturel de l’Albigeois
11 juin-9 août 1986
Proposition : Jean-Marc Ferrari
Mise en décor et en texte : Présence Panchounette
Commissaire d’exposition : Brigitte Rambaud
Exposition organisée par le Frac Midi-Pyrénées

Catalogue : Décoration régionale, spécial Frac Midi-Pyrénées
Textes : Dominique Castéran, Jacques Soullilou, Maryelle Lajaunie, Nadine Stemmer
Photographies : François Lagarde.

 

Mise en pièces, mise en place, mise au point

Daniel Buren, Peter Downsbrough, Sol LeWitt, François Morellet, Claude Rutault, Niele Toroni, Fred Sandback

  • Maison de la culture de Chalon-sur-Saône,
    7 février-15 mars 1981
  • Divers lieux en ville, Dijon (organisation Le Coin du Miroir)
    7 février-8 mars 1981. :
    — Le Coin du miroir (Morellet, Sandback, Toroni)
    — Le Carré blanc (LeWitt, Toroni)
    — hall de la Faculté des Lettres (Morellet)
    — Librairie de l’Université (Downsbrough)
    — murs de la ville (Buren)
Organisation :

Christian Besson, Élisabeth Besson, Xavier Douroux, Franck Gautherot.

Catalogue :

Mise en pièces, mise en place, mise au point, Chalon-sur-Saône, Maison de la culture / Dijon, Le Coin du miroir, 1981.
Textes :
Franck Gautherot, « Un peu de morale ».
Xavier Douroux, « Un peu d’histoire ».
Christian Besson, « Quelques adresses (l’espace /le lieu) ». (Repris in Le Consortium, Compilation, Une expérience de l’exposition, Dijon, Les Presses du Réel, 1998, p. 40-49.)

An Exhibit

Design :  Richard Hamilton, Victor Pasmore, Lawrence Alloway.

An Exhibit 1

— Hatton Gallery, King’s College, Newcastle-upon-Tyne, 3-19 juin 1957.
— ICA, Londres, 13-24 août 1957.

An Exhibit 2 :

— Hatton Gallery, King’s College, Newcastle-upon-Tyne, 1959.

« I proposed that we might make a show wich would be its own justification: no theme, no subject; not a display of things or idea – pure abstract exhibition.
« The structure consisted of 4 feet x 2 feet 8 inch acrylic panels (three from a standard 8 feet x 4 feet sheet) of various colours and degrees of translucency wich could be distributed at will on a 1 feet 4 inch module with a minimum of visible support. »